20 Janvier 2022

TONGA, éruption violente d'un volcan sous-marin, la Charte activée.

Le 15/01/2022, le volcan sous-marin, Hunga-Tonga-Hunga-Ha’apai est entré en éruption. Apparue en 2015, l'île formée par le volcan a disparu. L'éruption a recouvert de cendres les îles voisines et provoqué des tsunamis sur les côtes Pacifique.
is_tonga_eruption-volcan-vue-de-l-espace.jpg

L'éruption a duré 8 minutes, et a été si forte qu'elle a été entendue "comme un bruit de tonnerre lointain" sur les îles Fidji, à plus de 800 km de là, selon des responsables dans la capitale fidjienne, Suva.

Elle a également été entendue jusqu'en Alaska et envoyé des panaches de gaz, cendre et fumée à plusieurs kilomètres d'altitude. L'Institut géologique américain (USGS) l'a enregistrée comme équivalente à un tremblement de terre de magnitude 5,8.

Des vagues de 1,20 mètre ont déferlé sur Nuku'alofa,  la capitale des Tonga, d'où les habitants ont fui vers les hauteurs, laissant derrière eux des maisons inondées, tandis que des pierres et de la cendre tombaient du ciel.

La Charte "Espace et catastrophes majeures" a été activée dès le 15/01/2022. Les satellites d'observation de la Terre ont été braqués sur l'éruption volcanique et sur les îles de l'archipel des Tonga.

Le project manager est l'UNITAR (Institut des Nations unies pour la formation et la recherche).

is_charte-012022-hnuku.jpg
Vue avant-après du port de la capitale des Tonga. Crédits : CNES/Sertit

Les produits ci-contre ont été réalisés par le SERTIT-Icube à la demande du CNES et en coordination avec les autres agences et organismes assurant la production des données des satellites d'observation

Les acquisitions récentes suite à la catastrophe majeure survenue à Tonga ont été faites par les satellites Pléiades.

is_tonga_nokuma-island_detail_avant-apres.jpg
CNES/Sertit Crédits : Détail de la vue satellite de Nomuka Island analysée par le SERTIT.

Publié dans : 
Pour les cibles :