8 Septembre 2017

Ouragan Harvey : Les satellites Pléiades mettent en évidence les zones inondées au Texas

Tout ce qui brille n'est pas or. Cela peut être de l'eau. Ici des surfaces inondées suite au passage de la tempête tropicale Harvey au Texas vues par les satellites Pléiades.

gp_charte-harvey-deweyville.jpg

 Crédits : CNES 2017, Distribution Airbus DS.

 

L'ouragan Harvey qui a frappé les Etats-Unis le 25 août 2017 a été décrit comme la pire tempête ayant affecté le Texas depuis plus de 50 ans. Située à 165 km à l'est de Houston, en bordure du fleuve Sabine, la ville de Deweyville (1 200 habitants) a été particulièrement touchée. 8 jours après la catastrophe, l'école élémentaire, l'église pentecôtiste et la majorité des habitations sont encore sous l'eau comme l'atteste l'image acquise le 2 septembre 2017 par les satellites Pléiades, activés dans le cadre la Charte internationale Espace et catastrophes majeures

« Cette image fait apparaître en plus de la composition habituelle rouge-vert-bleu, l'information provenant du canal proche-infrarouge des satelllites Pléiades. Ce canal aide à mieux identifier les inondations, surtout lorsque les eaux sont boueuses et se confondent avec la végétation. Sur cette image, tout ce qui est foncé mais aussi blanc est inondé. Le blanc correspond au reflet du soleil sur l’eau — c'est la réflexion spéculaire —. Cela arrive lorsque la cible à imager se trouve entre le soleil et le satellite. Les optiques du satellite Pléiades se sont trouvées éblouies comme le sont nos yeux lorsque l'on regarde la mer avec le soleil en face de nous » explique Claire Tinel, responsable au CNES de la Charte. 

Le centre de Deweyville sous Google Maps, à imaginer sous l'eau. Crédits : Google, 2017. 

Cette image Pléiades va aider les agents gouvernementaux et les scientifiques à valider les relevés de stations de mesures de niveau d’eau de la rivière Sabine

souligne Teresa Howard, cheffe de projet de l'activation de la Charte sur l'ouragan Harvey et associée de recherche à l'Université du Texas.

Les satellites pléiades

Lancés en 2011 et 2012, les satellites jumeaux Pléiades-1A et Pléiades-1B tournent autour de la Terre à 700 km d'altitude. A eux 2, ils sont capables de prendre des images de n'importe quel point du globe en moins de 24h à la résolution de 70 cm (rééchantillonée ensuite à 50 cm). Conçu par le CNES, ce système d'imagerie spatiale à très haute résolution est exploité par Airbus DS.

 Les satellites Pléiades sont aussi mobilisés dans le cas de l'ouragan Irma.