5 Mai 2017

Charte internationale "Espace et catastrophes majeures"

Mettre la technologie spatiale au service des équipes de secours lors des grandes catastrophes, tel est l'objectif de la Charte internationale "Espace et catastrophes majeures". Initiée par le CNES et l’ESA en 1999, cette charte regroupe aujourd'hui 16 agences spatiales.

À Vienne, au cours du mois de juillet 1999, germa l’idée d’une charte engageant ses signataires à offrir gratuitement les données spatiales qu’ils possèderaient aux pays touchés par d’importantes catastrophes, qu’elles soient d’origine naturelle ou humaine. Ainsi naquit la Charte internationale "Espace et Catastrophes majeures". Les 2 fondateurs que sont le CNES et l’ESA ont été rejoints très rapidement par l’Agence spatiale canadienne, puis par 14 organismes de divers pays : l’Inde et la Chine, le Royaume-Uni et les États-Unis, le Japon et la Corée du Sud, le Brésil et l’Allemagne, etc. Une étonnante coalition qui dépasse les habituels clivages politiques et économiques. Sont susceptibles de devenir membres de la Charte, les agences spatiales ainsi que les exploitants nationaux ou internationaux de systèmes spatiaux ; de plus, les organismes de protection civile, de sauvetage, de défense ou de sécurité du pays de l’un des signataires de la Charte en deviennent de facto des utilisateurs autorisés.

Afin d’apporter au plus vite une aide aux populations sinistrées et aux équipes de secouristes engagées sur les zones touchées, les membres de la Charte assurent une veille permanente : après avoir vérifié la pertinence et l’honnêteté de la demande, l’objectif est de programmer des prises de vue spécifiques et de faire parvenir au plus vite des images aux personnes et aux services qui en ont le besoin.

Parce que cette initiative a été lancée indépendamment des habituelles institutions politiques, nationales ou internationales, sans pour autant en être détachée, parce qu’elle s’inscrit dans une perspective de prévention, de maintien en alerte et, en même temps, d’intervention rapide dans l’esprit même de l’aide humanitaire, la Charte offre l’exemple singulier et remarquable d’une alliance effective entre la connaissance et l’action, d’un vrai sens des circonstances et d’une volonté qui est bonne, efficace et partagée.

Depuis sa mise en application, en novembre 2000, la Charte a été déclenchée à plusieurs centaines de reprises dans le monde entier, pour moitié suite à des phénomènes d’inondation ou de submersion des zones littorales. Autant de déclenchements étonnent le public, surpris par l’effective capacité de ces organisations spatiales à mettre en commun des moyens sensibles et onéreux, autant que par le nombre de « catastrophes majeures » qui frappent les populations humaines. Aucun continent n’est épargné et nombreux sont les pays à avoir sollicité l’aide de la Charte.

en savoir plus

Site de la charte